Système A.C.C.

C’est de Hollande que nous est venu le système chromatique connu sous le nom d’«Acoat Colour Codification», développé par l’industrie des peintures et vernis. Théoriquement, ce système permettrait de définir 2,4 millions de couleurs; pratiquement, un million suffit aux besoins de l’industrie (couleurs couvrantes, transparentes, brillantes, métalliques et autres). Le but du système A.C.C. est de fournir, à l’aide de la colorimétrie, des couleurs et des échantillons constants et économiques, grâce à une répartition des tons et nuances à intervalles réguliers, mais aussi en évitant des calculs complexes. Le corps géométrique du système A.C.C. accepte des couleurs qui sont manifestement plus claires que le blanc pur, mais renonce pour cela aux tons très foncés, fort peu fréquents. (Texte détaillé)


Datation: 1978

Origine: Pays-Bas

Couleurs fondamentales: Couleurs primaires: jaune, vert, bleu et rouge. Cercle de base avec 24 «tons colorés» différents.

Forme: Cylindre

Emploi: Mesure quantitative des couleurs; fabrication de couleurs et d’échantillons constants

Systèmes de référence: DINNCSCIELAB

Bibliographie: «Acoat Color Codification System Handbuch für Farbgestaltung», Sikkens (1978); G. Döring, «Der Vergleich zweier neuer Farbsysteme (ACC und NCS) mit der DIN-6164-Farbordnung», Farbe 29, pp.53-75 (1981).